Choux et néons de Jonathan Bay

15,00

Choux et néons de Jonathan Bay

15,00

Paru le 6 mai 2022. 

  • Collection « 109 »
  • 208 pages
  • 12 cm x 20 cm à la française
  • Reliure cousue, carrée, collée
  • Imprimé en France par Allais sur papier Fedrigoni (couverture impression sur Arcoset 300 gr, intérieur sur Arcoprint Milk 85 gr)
  • ISBN 978-2-493311-02-3
    Ce livre reçoit le soutien du CNL et de la Région des Pays de la Loire
Catégorie :

Le Capitaine Silver, sorte de pirate urbain fantasque et râleur, s’est trouvé comme il se doit : un bras-droit/sous-fiffre/comptable, deux hommes de main danois, un perroquet, une mère caractérielle qui se désole d’avoir un fils aussi con et surtout des ennemis (le métro de 4h37 et un certain Chmuz). Car il en faut des ennemis, des tas, pour exister. Dans ce roman à mi-chemin entre Hook et Les Affranchis, les adultes ne sont pas vraiment des adultes, les pirates pas vraiment des pirates, et la ville un terrain de jeu presque aussi grand que l’océan.

L’auteur : Jonathan Bay

Avocat d’affaires, galeriste, écriveur d’histoires et boxeur (pas aussi bien qu’il voudrait), Jonathan Bay cumule les métiers et les expériences comme des champs croisés d’inspiration – avec la douce excitation de vivre un peu plus de vies que la sienne. Il est par ailleurs un mari heureux et le papa de deux petites filles. Tous ensemble, ils vivent et s’aiment entre la France et la Bulgarie. Choux et néons est son premier roman.

Jonathan Bay est aussi éditeur chez Tishina de romans illustrés (parmi lesquels Soie d’Alessandro Baricco et Rebecca Dautremer ; Des souris et des hommes de John Steinbeck et Rebecca Dautremer ; L’oiseau canadèche de Jim Dodge et Tom Haugomat). 


Photo : © M. Anguelova

Même s’il ne possédait ni bateau à trois mâts, ni gouvernail, ni voiles, ni cordages, ni équipage véritablement qualifié – et, à son âge, il apprenait encore à nager – le Capitaine Silver était un pirate. Mais être pirate consistait surtout à s’agacer de tout et de rien, à grommeler des heures, brailler des gros mots en toute liberté et danser des gigues en claquant les talons. Croire que la Terre est plate. Parler à la Lune. Cacher ses secrets dans un cœur en cuir. »


Recensions

Librairie La Promenade au Phare — Agde

« Rocambolesque, fantasque et… à mourir de rire, les aventures du Capitaine Silver vont lever une tempête de fraîcheur dans votre âme (d’enfant) de lecteur. ❤️ » 

Librairie Payot — Lausanne

« Suivez les progrès du capitaine Silver, pirate des temps modernes en jogging couleur menthe à l’eau, dans la projection de choux verts sur le métro de 4h37, ainsi que ses tentatives d’écouler une cargaison de sèche-cheveux de piètre qualité avant que leur légitime propriétaire ne s’en aperçoive. Un roman «peterpanesque» aux accents «queneausiens», dont les situations absurdes et les dialogues farfelus ont de quoi réjouir l’enfant qui sommeille en chaque adulte! À l’abordage ! » 

Librairie Bisey — Mulhouse

« Ce livre dessine une vraie scène de théâtre à la Ionesco. Rien n’y est vraiment sérieux. Un absurde qui fait rire, qui fait du bien. » 

Librairie La Case des Pins — Saint-Brévin-les-Pins

« Choux et néons est un ovni littéraire comme je les aime : décalé, référencé et jouissif. Jonathan Bay s’amuse avec la langue et pioche dans une culture à la fois pop et underground. Ses personnages arborent fièrement leurs tares, se disputent la vedette dans une histoire barrée. » 

Librairie L’Impromptu — Paris

« Un gros coup de cœur. Une atmosphère rocambolesque, de l’humour sans manquer de sensibilité. »

Fondu au noir

« Tout ce petit monde va s’agiter autour du braquage d’une cargaison de sèche-cheveux, comme dans les meilleurs romans de Donald Westlake. Un régal, une aventure aux côtés du Capitaine Silver et sa bande de joyeux déglingués. Ça envoie et ça fait du bien. »

Elise in a Book

« Une palpitante histoire de pirate, en plein centre ville ! »