Tigres à la dérive de Nicolas Zeisler

15,00

Tigres à la dérive de Nicolas Zeisler

15,00

Paru le 5 novembre 2021.

  • Collection « 109 »
  • 176 pages
  • 12 cm x 20 cm à la française
  • Reliure cousue, carrée, collée
  • Imprimé en France par Allais sur papier Fedrigoni (couverture impression sur Arcoset 300 gr, intérieur sur Arcoprint Milk 85 gr)
  • ISBN 978-2-9565635-9-4
    Ce livre reçoit le soutien du CNL.
Catégorie :

Le résumé

Une fois que la Faucheuse est entrée dans ta vie, difficile de ne pas penser tout le temps à elle. Mon père est mort au début des années 90. Ma mère a traité ce deuil en changeant d’hémisphère. Le comité d’accueil, en Argentine, s’est montré à la hauteur de la traversée : un beau-père cyclothymique, des adeptes du zazen, l’ombre de Diego Maradona, la statue de Carlos Gardel et le fantôme du paternel, qui a lui aussi fait le déplacement. Les odeurs de viande grillée parfument alors les rues de Buenos Aires et de Rosario. Le pays profite de ses dernières années de prospérité avant de sombrer dans la crise. En pleine dérive existentielle, au milieu des engueulades et des coups de blues, mieux vaut avoir quelques alliés dans son coin : Andres, un vieillard épris de littérature, Luis, un chauffeur de taxi qui cultive son poil dans la main, et un jeune coach en devenir répondant au nom de Marcelo Bielsa. Parce que la vie, c’est pas du gâteau.

L’auteur

Journaliste indépendant, Nicolas Zeisler vit à Barcelone. Il collabore avec quelques revues triées sur le volet (Holiday Magazine, Bouclard) et lance des médias qui se cassent la gueule (Barcelona Nou) ou vivotent (cultureboxe.com). Il a publié Beauté du geste (Le Tripode) en 2017, un hommage au noble art et à ses âmes damnées. Tigres à la dérive est son premier roman. 

Photo : © Daniela Gambarotto

Lire un extrait

Véra a cité une maxime zen selon laquelle vous êtes supposés vous trouver là où vous êtes déjà. Est-ce notre cas ce soir au bord de l’eau ? Elle a aussi dit que les sentiers empruntés par un être humain pour devenir lui-même sont profondément hasardeux et chaotiques, ce qui ne m’a pas franchement rassuré sur mon avenir. On n’a pas vu l’ombre d’un tigre à la dérive. Juste la lumière rose qui précède la tombée de la nuit. »


Recensions

Librairie Durance — Nantes

« Le touchant Tigres à la dérive nous amène, lui, avec un môme plein de questions dans une Argentine qui vient de se prendre une raclée aux Malouines mais s’est libérée des militaires et pense football, identité, tango… On y est à la fois fataliste et insouciant et on y bavarde encore et encore. C’est douillet comme une cabane-refuge, c’est fragile aussi ! Bravo M. Zeisler. »

Focus/Le Vif

« Cela parle de la vie, de la mort, de ce que c’est d’être argentin. […] On se laisse volontiers entrainer par les phrases emplies de sagesse et de poésie de ce jeune auteur assurément à suivre. »

Livres Hebdo

« Bouclard se lance dans l’aventure de petits formats accessibles qui défrichent une nouvelle génération de jeunes romanciers et romancières. »

Magazine Caviar

« Un livre qu’on a eu l’occasion de lire et que l’on a trouvé formidable. Entre Asados et icônes, un voyage plein d’humour et de sens au pays du football et de la grillade ! »

Babelio

« Tigres à la dérive, c’est l’histoire de tous ces gens en quête d’identité, en quête d’un sens à leur vie. »

Fnac.com

« Fascinant. Jeune auteur mais plume acérée. Ça se lit avec motivation de connaître les mystères de leur vie dans la Pampa. »

130 livres

« L’Argentine en équilibre précaire de Tigres à la dérive n’est pas un paradis, mais un refuge où la contemplation permet de trouver dans l’instant présent les remèdes que croyances et idéologies échouent à prodiguer aux âmes contusionnées. De tels abris se font rares ailleurs que dans les livres. C’est dire s’il faut faire connaître et savourer les premiers romans qui perpétuent ce genre de bienfaits. »

Équinox Magazine

« Poétique et attachant, le récit nous plonge aussi dans l’Argentine de la fin des années 90, ses viandes braisées, sa dévotion pour le football et sa recherche d’identité. »

Écrire le sport

« Nicolas Zeisler revient avec un premier roman Tigres à la dérive, une plongée dans l’Argentine de la fin des années 90, en compagnie d’une famille française immigrée où l’on croise Marcelo Bielsa et Maradona. »

Eurosport

« On voyage à Rosario, on respire le football de Bielsa, on hume l’odeur des espaces infinis où l’on tourne en rond. Bravo à l’auteur. Un régal. »

Livres de foot

« Cela sent bon l’asados et le maté. Un roman émouvant plein de nostalgie et de beauté. »

Paludes — Radio Campus Lille

Informations complémentaires

Dimensions 12 × 20 cm