Pyrate de Fabrice Chillet

17,00

Pyrate de Fabrice Chillet

17,00

Paru le 4 mars 2022.

  • Collection « Tout est vrai ou presque »
  • 160 pages
  • 14 cm x 20 cm à la française
  • Reliure cousue, carrée, collée, rabats
  • Imprimé en France par Allais sur papier Fedrigoni (couverture impression Pantone sur Constellation Snow Aida, intérieur impression noire sur Arcoprint Milk 85gr)
  • ISBN 978-2-493311-00-9

Sélection Prix What a trip ! 2022
Sélection Prix Mémoires de la Mer 2022
Sélection Prix Hors Concours 2022
Sélection Prix des Hussards 2022

Le résumé

Très tôt, dès l’âge de 14 ans, Pyrate, le personnage de Fabrice Chillet, a tranché. Son salut viendra de la mer. Il naviguera sur tout ce qui flotte, de la planche à voile au cargo. Plus qu’une promesse, un pacte. Pendant trente ans, Pyrate parcourt donc la mer dans tous ses états. Paisible, agitée, monstrueuse, inhumaine. Il endosse tous les costumes. La combi du régatier, la veste de quart du skipper, le ciré du patron-pêcheur, le pagne et la kalach du pirate dans le Golfe d’Aden. Une vie d’aventures vécues depuis la rade de Brest jusqu’à l’océan Indien. Une vie qui résonne comme l’accomplissement d’un destin. À lui seul, Pyrate convoque toutes les figures des héros mythiques de la mer, Nemo, Ulysse, Avery, Kurtz, Gilliat, Chien noir. Face à lui, un écrivain fasciné qui rencontre son personnage de fiction idéal. Une longue route d’écume, de rafales et de fureur.

L’auteur

Après quelques études universitaires et une thèse lâchement abandonnée sur le sens du Graal dans la vulgate arthurienne, Fabrice Chillet a passé le reste de son temps à hésiter. Tantôt professeur de français, par vocation. Tantôt journaliste, par ambition. Parfois encore rédacteur-fantôme, par nécessité. Et enfin auteur, à dessein. Derniers livres parus : Un feu éteint (2018), Narcisse était jaloux (2021), aux éditions Finitude.

Car l’utopie survit. Pyrate reste droit en toute occasion. Vigie intangible. Perchée à 1m80, au sommet de cette anatomie sèche et nerveuse. Assemblage embrouillé, marqueterie unique, comme le tronçon de mât de Class J, au fond du secrétaire. Fracturés, entaillés, meurtris, les os et les muscles tiennent le vent, la vague. »

 


Recensions

Le Figaro Magazine

 « Ce beau livre possède les vertus d’une ration de survie par gros temps. »

Mauvais Genres — France Culture

 « Un vrai tourbillon littéraire. Un abandon, on est pris corps et âme dans ce récit. »

Le Chasse-Marée

 « Il s’en est fallu de peu mais non, malgré son surnom, il a finalement bien tourné, ce vagabond des mers du Sud au rencard, marin qui a trimardé sur toutes les mers — mais est-ce seulement un seul personnage ? »

Place Publique

 « Les aventures du client de Fabrice Chillet, Pyrate, nous rappellent combien la mer reste d’abord une ode à la liberté. »

France Bleu Loire-Océan

« Une langue brute, exactement ce qu’on aime en littérature. »

Le Télégramme

« Plus qu’un roman, le livre est une ode à la mer et surtout un portrait, inspiré d’un authentique marin croisé dans un café du littoral trégorois. »

Bretagne Actuelle

« Une étonnante plongée dans la vie d’un aventurier des mers moderne, où « tout est vrai ou presque. »

Options, le magazine de la CGT

« Restera à tout jamais les rêves des pirates : être libre, fonder Libertalia, une organisation sociale exemplaire de solidarité et d’égalité, un petit paradis, une république, une ode à la liberté… Pyrate en est digne... Le portrait d’un marin mythique, c’est à dire, à la fois hors pair et l’égal des autres. Un récit fait d’écume, de vent, de rafales, une référence qui côtoie La longue route de Bernard Moitessier. »

Delphine de Serendip (car oui nos représentants ont leur mot à dire !)

« Quel putain de texte ! Quelle joie de lecture et quelle rencontre ! »

Librairie du Canal — Paris

« Un texte singulier et tumultueux…🌊 »

Librairie Pax — Liège

« Pyrate serait-il le dernier flibustiers contemporains ? Tout est vrai dans ce récit d’aventures. Une vie à couper le souffle. »

Librairie Les Ombres Blanches — Toulouse

« Un personnage sans compromis qui consacre tout son être à l’océan. C’est une vie qu’on ne voudrait pas quitter et qui incarne tout l’ailleurs dont nous avons besoin en ce moment. »

Librairie Le Silence de la mer — Vannes

« Mais Pyrate est aussi un roman dans lequel l’auteur, fasciné par son personnage principal, tente une narration au plus près des récits de voyage. En rendant un vibrant hommage à la mer, aux destins d’aventuriers et au pouvoir libérateur de la littérature, Fabrice Chillet transforme cette fiction en épopée. »

Librairie Les Folies d’encre — Montreuil

« Avis de vent fort sur la littérature. Pyrate débarque et avec lui les paquets de mer. Tout à la fois roman d’aventure, hommage aux travailleurs de la mer, récit d’une vie passionnée, Pyrate nous emporte littéralement et littéralement parlant. »

Librairie Lise & Moi — Vertou

« Cet aventurier des mers n’en finit pas de remettre sa vie aux mains de l’océan. Vous allez embarquer avec un personnage digne d’un roman de Stevenson pour une lecture réjouissante. »

Librairie La Virevolte — Lyon

« N’avez-vous jamais été dévoré de curiosité quand vous croisez sur la grève un type tatoué, buriné, étranger au train-train routinier ? D’où vient cet air assuré et lunaire ? Quelles histoires ces lèvres narreraient-elles ? Échangeriez-vous votre vie contre la sienne ?»

Librairie La Droguerie — Saint-Malo

« Un livre magnifique : une vie de marin, de révolté, de découvertes et d’amour. »

Librairie Autres Rivages — Buchy

« Un marin ayant traversé cyclone, difficultés, rencontres heureuses ou non, marin-pêcheur. Pyrate est un homme attachant. Un grand coup de cœur»

Librairie La Tonne — Rouen

« Une immersion totale.»

Librairie Fracas — Lorient

« Un récit marin tendre et humain»

Librairie La Géothèque — Nantes

« Amoureux de la mer et de la littérature, Fabrice Chillet raconte un marin digne des plus hauts récits d’aventure. Ce Pyrate est un être de sel et d’eau, de ceux dont s’est forgée la légende de la mer. Avec une langue poétique et directe, le biographe de Pyrate raconte des morceaux de vie et des épisodes de mer qui font de cet homme un personnage littéraire. Grâce à Fabrice Chillet, on découvre que la fiction ne s’inspire pas de mythes mais de personnages bien réels. »

Librairie Le Livre dans la théière — Rocheservière

« Normalement un romancier invente son personnage, Fabrice Chillet l’a rencontré. Vous vous prenez les embruns dans la figure, la mer est violente, comme le monde des hommes. Un bel objet, une belle aventure, une belle rencontre. »

Librairie Durance — Nantes

« Il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer. Et il y a ce livre qui en raconte un…  Qui les raconte tous. Superbe. »

Paludes — Radio Campus Lille